Marshall Rosenberg


Marshall Rosenberg

Marshall Rosenberg est né le 6 octobre 1934 et mort le 7 février 2015 aux Etats-Unis, à l’âge de 80 ans.

Psychologue clinicien, il cherche à sortir des diagnostics réducteurs, et à se relier à ce que vit chacun. Il rencontre alors Carl Rogers, dont il devient l’élève.


M. Rosenberg s’intéresse au rôle déterminant des mots.

« Notre relation au langage, de par notre éducation, pousse la plupart d’entre nous à étiqueter autrui et à exiger plutôt qu’à prendre conscience de nos sentiments, de nos envies et de nos responsabilités. J’ai donc encouragé les gens à dépasser cette communication aliénante pour qu’ils apprennent à exprimer leurs véritables désirs, à entendre la demande derrière le message exprimé et essayer d’y répondre. » M. R.

Marshall Rosenberg a porté tout au long de sa vie la question suivante : Pourquoi certains individus peuvent-ils basculer vers la violence, alors que d’autres restent reliés à leur élan de cœur, à leur bienveillance naturelle ?

Peu à peu, il crée un processus en 4 étapes, permettant de parler de soi avec authenticité, et d’écouter l’autre avec empathie :

  • Observation sans jugement
  • Sentiments et ressentis
  • Besoins et valeurs
  • Demande claire et concrète

Il nomme ce processus la CNV, Communication Non Violente, en fidélité à Gandhi et sa non-violence.

M. Rosenberg s’est engagé au cœur des conflits, permettant à des groupes en pleine guerre, de dialoguer, de s’écouter et de chercher ensemble une issue à leurs conflits. Dans le monde de la prison, il a aussi permis à des « agresseurs-agressés » de se rencontrer vraiment, de voir en l’autre l’être souffrant, permettant à chacun de parcourir un chemin d’ouverture du cœur et de pacification.