La CNV-Communication Non Violente et Bienveillante

Se soumettre, s’imposer, faire des compromis, nous connaissons !… Et s’il était possible de nous mettre à l’écoute profonde de ce qui nous habite, de ce qui habite l’autre, et de chercher ensemble comment respecter et prendre en considération ce qui est essentiel pour chacun?

À l’aide des outils simples de la CNV, nous nous exerçons à transformer peu à peu nos habitudes de communication. Ainsi nous découvrons que les reproches ne sont que l’expression maladroite de besoins vitaux qui ont soif d’être reconnus… pour peu que l’on ait les clés pour les traduire !

Dans les années 60, Marshall Rosenberg posa les bases de cette démarche, aujourd’hui enseignée et pratiquée dans plus de 120 pays.

Découvrir la CNV

3 modules de base

  • Les 4 étapes qui favorisent l’écoute de soi
  • L’écoute empathique de l’autre
  • Dialoguer et coopérer Gérer les conflits
En savoir plus

Pour continuer et intégrer

Approfondissement

  • Les groupes réguliers
  • Les stages ponctuels d’approfondissement
En savoir plus

Pour vivre un temps de libération émotionnelle, retrouver notre rire spontané d’enfant

Le Cercle de Joie

  • Un lundi par mois
En savoir plus

Axelle SCHERMANN

Je me suis très tôt intéressée à l’éducation. En quête d’une pédagogie au service de la Vie, j’ai enseigné dans une école Steiner. Ma rencontre avec la CNV de Marshall Rosenberg m’a fait conscientiser comment notre langage peut, plus ou moins, contribuer à la vie.

Marshall ROSENBERG

Marshall Rosenberg est né le 6 octobre 1934 et mort le 7 février 2015 aux Etats-Unis, à l’âge de 80 ans.
Psychologue clinicien, il cherche à sortir des diagnostics réducteurs, et à se relier à ce que vit chacun. Il rencontre alors Carl Rogers, dont il devient l’élève.
M. Rosenberg s’intéresse au rôle déterminant des mots.
« Notre relation au langage, de par notre éducation, pousse la plupart d’entre nous à étiqueter autrui et à exiger plutôt qu’à prendre conscience de nos sentiments, de nos envies et de nos responsabilités. J’ai donc encouragé les gens à dépasser cette communication aliénante pour qu’ils apprennent à exprimer leurs véritables désirs, à entendre la demande derrière le message exprimé et essayer d’y répondre. » M. R.
Marshall Rosenberg a porté tout au long de sa vie la question suivante : Pourquoi certains individus peuvent-ils basculer vers la violence, alors que d’autres restent reliés à leur élan de cœur, à leur bienveillance naturelle ?
Peu à peu, il crée un processus en 4 étapes, permettant de parler de soi avec authenticité, et d’écouter l’autre avec empathie :
Observation sans jugement
Sentiments et ressentis
Besoins et valeurs
Demande claire et concrète
Il nomme ce processus la CNV, Communication Non Violente, en fidélité à Gandhi et sa non-violence.
M. Rosenberg s’est engagé au cœur des conflits, permettant à des groupes en pleine guerre, de dialoguer, de s’écouter et de chercher ensemble une issue à leurs conflits. Dans le monde de la prison, il a aussi permis à des « agresseurs-agressés » de se rencontrer vraiment, de voir en l’autre l’être souffrant, permettant à chacun de parcourir un chemin d’ouverture du cœur et de pacification.